L’écologie n’est pas que le primordial objectif de préserver l’équilibre de notre planète. L’écologie s’adapte à beaucoup de domaines et même à l’entrepreneur.

Je m’explique.

Je parle ici d’écologie humaine et financière qui s’applique à soi, entrepreneur et à ceux qui nous entourent, les collaborateurs, prestataires, clients…. Qui concourent ensemble à la réussite de nos beaux projets.

Entreprendre c’est l’opportunité de décider de sa façon de travailler. Comment ? quand ? où ? avec qui ?

Premièrement, réussir son projet de création d’entreprise, entreprendre à long terme c’est savoir s’économiser, faire attention à ne pas s’épuiser pour durer, garder l’énergie nécessaire au développement de son activité.

Ça peut paraitre bizarre comme discours… un entrepreneur doit s’économiser ? Il est pourtant souvent vu comme une personne doit s’acharner au travail et faire des efforts sans relâche pour montrer l’exemple et payer sa liberté.

Pourtant il est important d’entreprendre avec intelligence, en ayant conscience de ses propres limites. Il faut trouver le bon équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle pour continuer à conserver sa motivation. Si votre activité prend trop de place, elle risque de vous « ronger » et vous aurez petit à petit une vision négative sur votre vie d’entrepreneur, trop difficile. Se conserver des moments pour soi est essentiel pour se ressourcer et lever le nez sur son activité de « production » au quotidien. C’est souvent dans les moments OFF que les meilleures idées arrivent !

L’équilibre est un point important pour réussir. L’équilibre dans ce qui nous fait plaisir, ce qui nous fait « marcher », d’un point de vue professionnel mais aussi personnel. Attention à la surcharge mentale et physique, celle qui brule l’énergie à petit feu. Pensez à faire autre chose que de travailler, aérez-vous le corps et l’esprit, prenez du bon temps. Mettez votre énergie au bon endroit et au bon moment. La quantité de travail n’est pas un gage de qualité de travail, faites bien la différence. Ce qui se fait avec force ne dure pas.

L’écologie est aussi financière, combien me faut-il pour vivre « correctement »? Avez-vous clairement identifié ce chiffre ? Si non, faites le vite c’est primordial. Est-ce que mon entreprise est en capacité de répondre à mon besoin financier ? Si elle ne le fait pas pour l’instant, est ce juste temporaire ? L’objectif premier d’une entreprise est de « nourrir » celui ou celle qui la fait fonctionner. Si elle ne le fait pas, posez-vous les bonnes questions. Jusqu’à quand êtes-vous d’accord de vivre cette situation ?

Et même quand vous arrivez à vivre de votre entreprise, demandez-vous toujours si votre entreprise vous apporte t’elle la rémunération que vous trouvez juste par rapport à vos efforts ?

Je reprends sur le sujet de l’écologie humaine mais cette fois je vais évoquer l’écologie qui s’étend aux collaborateurs, clients, fournisseurs. Tout est question d’équilibre pour que chacun se sente respecté. Il faut être attentif à créer et conserver une relation « gagnant/gagnant ». Si le chef d’entreprise ne marche que pour lui, il n’arrivera pas à créer des relations saines avec les personnes avec qui il travaille et dans ce cas, au bout du compte c’est lui qui risque de le payer avec un manque de motivation et d’implication des équipes et plus difficile encore, des relations compliquées qui vont lui pourrir le quotidien et avec, entamer son énergie.

Voilà pourquoi, j’utilise donc souvent ce terme « d’écologie » quand je parle avec des (futurs) entrepreneurs.

Soyez vigilant, prenez le temps de vous questionner et de vous écouter.

Tout est question d’équilibre pour durer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *